Funambule

Peu ou prou festif !

Rythme effréné de pieds batteurs,

Empoussiérés  de piétinements galvanisés.

Autant de joies n’eussent vu l’aube,

Si le diacre ne su le garder.

Pas de bouteille sabrée non méritante,

C’est le rythme de l’accomplissement.

Souverain effort de ce maillon fortifié de devoir.

Un diacre pour un sacre.

Le majestueux  révélé du serviteur, cet être populaire.

Furtif révélateur d’une bravoure insoupçonnée.

Voici le subversif enseveli de claps.

Cette colombe à son aise dans la patauge.

Celle  qui indique allégrement la limite par l’audace de sa verve.

Le tumultueux balai nocturne des plumes lancinantes

Eveille aux aurores la mesure de celle-ci :

La Liberté !

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s